A propos

Professionnelle et créative à la fois

Lilimaginaire

aide et accompagne les projets ESS en proposant
du conseil en image, des photos et de la rédaction d’articles

Vision de la photographie

Nous sommes plus de sept milliards sur terre. Chaque personne a sa propre façon de voir les choses. Une photo n’est pas LA réalité mais UNE réalité. Une réalité choisie. La photographie est une perspective, une histoire, une aventure. C’est l’opportunité d’interpréter à l’infini un monde fini. Aujourd’hui, la photographie me permet de rencontrer et de créer des images qui stimulent l’imaginaire des personnes.

Ce que j’aime le plus en photo ? Les gens. Les faire sourire. Les surprendre quand ils sont dans un moment d’authenticité. J’aime discuter un peu avant un shooting. J’essaie de connaître un peu la personne, juste assez pour la faire se sentir à l’aise. Photographier des moments est quelque chose que je chéris. Il est impossible d’avoir deux fois la même photo. C’est unique et éphémère.

La photographie est un travail de terrain. Il est impossible de s’améliorer sans aller dehors. Les photographes que j’admire le plus sont les photojournalistes tels que Don Maccullin ou Vivan Maier. Ils ont une épatante manière de regarder le monde. Ils sont capables de capturer et de composer en un très bref instant.

Le second sujet que j’aime photographier est l’architecture. J’aime jouer avec les lignes et les formes géométriques. J’aime donner une autre interprétation à des constructions classiques, y mettre un peu d’étrange.

Que veut dire ESS ?

Economie Sociale et solidaire.
Les projets ESS touchent différents secteurs d’activité. Leur point commun ? Tous mettent en avant les actions avant le profit. Les bénéfices gagnés par leurs actions sont réinvestis pour d’autres actions.

L’identité de Lilimaginaire

Lilimaginaire a été créée en septembre 2017. Pourquoi Lilimaginaire ? Lili c’est mon petit surnom et l’imaginaire c’est mon moteur. Je suis comme une machine à créativité. Je ne pourrais pas fonctionner sans mon imagination.

Spécialisée dans les projets ESS, Lilimaginaire crée des univers cohérents dans le but de les faire connaître à plus grande échelle. Les projets abordent des thématiques très différentes : le social, l’environnement durable, la culture, la musique et le théâtre… Cela n’a pas d’importance si le projet est au stade d’idée ou s’il est déjà lancé. Tant que les valeurs sont là !

Comme vous avez pu le constater, chaque projet sur lequel j’ai travaillé est intégré dans mon portfolio et publié sur mes réseaux sociaux.

Le matériel photo de Lilimaginaire

En tant que passionnée photographe, je suis aussi amoureuse de la technologie. Je photographie et filme avec des appareils photos hybrides : le sony Alpha7II et le sony Alpha6300. Deux raisons :

• Pour son poids : je voyage beaucoup et un équipement photo peut vite devenir encombrant.

• Pour sa discrétion : je me dissimule plus vite lors d’un évènement. Les personnes sont plus à l’aise et gagnent en naturel.

La plupart du temps, j’utilise des objectifs fixes (un 50mmf/1,8 pour mon APS-C, un 55mm et un 35mmf/1,8 pour mon plein format). J’aime les bokeh et la lumière qu’ils donnent. Par dessus, j’apprécie le côté challenge. L’appareil ne bouge pas pour toi, tu dois bouger toi-même et être créative. Il est parfois possible de trouver des angles improbables par hasard. J’ai aussi deux zooms, en cas de fatigue (un zeiss 16-70mmf/4 et un 10-18mmf/4, les deux pour mon APS-C).

Professionnelle et créative à la fois

Je suis convaincue qu’il est possible de garder sa créativité tout en étant professionnelle. C’est pourquoi au travers de ce site, vous verrez aussi mes projets et mes aventures. Vous montrer à la fois la partie personnelle et professionnelle est un choix. Parfois, il est même difficile pour moi de faire la distinction entre les deux ! En vous partageant mes créations, je vous montre une part de moi, mon intimité. Cette petite bulle me permet de créer pour les autres.

L’histoire de Lili

Depuis que je suis petite, je suis curieuse sur tout ce qui m’entoure : les personnes, les voyages, les cultures… C’est à huit ans que ma mère m’offre un de ces fameux appareils jetables Kodak. Vous connaissez ? Ce genre d’appareil photo vous laisse trente chances pour immortaliser votre merveilleux séjour en famille à DisneyLand. En prenant la photo, vous n’avez aucun moyen de savoir si elle est sympa ou non. La plupart du temps, je pensais qu’elles l’étaient. J’étais très souvent déçue des miennes. Ma joie de disparaître derrière l’objectif prenait très vite le dessus sur cette légère déception. A chaque fois que je tournais la molette, je pouvais enfin montrer ce que je voyais. Depuis ce moment, j’ai passé ma jeunesse à photographier tout et n’importe quoi. Je suis devenue le reporter des voyages scolaires et des soirées déguisées. Un pied à l’extérieur avec mes amis, un autre à l’intérieur dans mon imaginaire. Je coupais, collais, écrivais et créais. Je n’ai jamais arrêté.

C’est ainsi que, avec ma passion pour les gens, la photo, et l’écriture, j’ai décidé d’aller à l’université. J’ai étudié la psychologie clinique pendant cinq ans et suis sortie diplômée. J’ai ensuite travaillé pour différentes associations et mis de côté le métier de psychologue pour améliorer mes compétences en communication. Articles, vidéos, photos, les associations étaient dans le besoin !

En parallèle, mes voyages, mes reportages photos et expériences comme bénévole m’ont encouragé à partager et aider encore plus. J’ai vu beaucoup de personnes mettre en place des idées incroyables tout en luttant pour se faire connaître. Ils ne savaient pas comment se valoriser.

Mes études et échanges avec des personnes de les horizons m’ont amenée à réfléchir à notre société et son évolution. Selon moi, l’économie capitaliste tend vers une humanisation grâce aux structures ESS.

La conclusion est venue d’elle-même : un stylo pour convaincre, un appareil photo pour montrer et un sac à dos pour rencontrer.

Bon, je pense que j’ai tout dit. En tout cas, vous avez l’idée générale. Non ? Vous souhaitez en savoir plus ? Votre soif de curiosité n’a pas été assouvie ? La mienne non plus ! J’ai envie d’en savoir plus sur vous, vos idées, vos projets, vos créations. Alors, vous attendez quoi ? Je vous imagine bien, devant votre PC (ou smartphone, c’est vrai) : “c’est vrai ça, j’attends quoi ? Allé, je lui écris un petit mot sympa.”

Cliquez ici si vous voulez me parler, j’ai hâte de vous lire !

A bientôt

Votre dévouée (et bavarde) Lili